Léa Mysius
Léa Mysius
 
Rechercher
Léa Mysius
Recherche Personnalisée
Léa Mysius
   
 
 
 
Pages Mobiles Accélérées
Léa Mysius
Page d'Accueil

Royaume Uni
Royaume Uni
 
 
Retourner en Arrière

Smartphone









Libérez l'Animation VR / AR
Jouez pour révéler des images 3D et des modèles 3D!
   
 
vlrPhone / vlrFilter
Projet de softphones à très faible consommation, radiation et débit, avec le support de l'audio spatial, des décalages de fréquence et des communications ultrasonores / Filtre Audio Multifonction avec Télécommande!



 

Images de Ville, Images de Voyage, Images Sûres

Howto - Comment Faire - Réponses Illustrées

 

Ava (film)
voir Fiche technique et Distribution Ava est film écrit et réalisé par Léa Mysius sorti le 21 juin 2017. Le film a concouru lors de la 56e Semaine de la

Voir Article Wikipédia

Ava

Logo du film Ava (extrait de l'affiche)

Données clés Réalisation Léa Mysius Scénario Léa Mysius Acteurs principaux

Noée Abita

Sociétés de production F comme film
Trois Brigands Production Pays d’origine  France Genre Comédie dramatique Durée 105 minutes Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ava est film écrit et réalisé par Léa Mysius sorti le 21 juin 2017. Le film a concouru lors de la 56e Semaine de la critique,.

Sommaire
  • 1 Synopsis
    • 1.1 Résumé détaillé
  • 2 Fiche technique
  • 3 Distribution
  • 4 Production
    • 4.1 Scénario
    • 4.2 Casting
    • 4.3 Musique
  • 5 Accueil
    • 5.1 Critique
    • 5.2 Entrées
  • 6 Palmarès
    • 6.1 Récompenses
    • 6.2 Nomination
  • 7 Références
  • 8 Liens externes

Synopsis

Ava, 13 ans, est en vacances au bord de l'océan quand elle apprend qu'elle va perdre la vue plus vite que prévu. Sa mère décide de faire comme si de rien n'était pour passer le plus bel été de leur vie. Ava, solitaire et butée, affronte le problème à sa manière en vivant son été avec intensité. Elle vole un grand chien noir qui appartient à un jeune homme en fuite...

Résumé détaillé

Alors qu'elle est en vacances au bord de l'océan avec sa mère Maud (Laure Calamy), la jeune Ava (Noée Abita), une adolescente âgée de treize ans, assiste à une dispute entre deux jeunes hommes que tente de séparer une jeune femme (Jessica, interprétée par Tamara Cano). L'un des deux hommes, Juan (Juan Cano), est arrêté et emmené par la police, car il n'est pas en possession de ses papiers.

Le lendemain, lors d'une visite médicale, Ava apprend que sa vue, qui est menacée par une maladie, se détériore plus vite que prévu : Ava sera bientôt incapable de voir en lumière basse et son champ de vision se rétrécit. Alors que sa mère fond en larmes durant le trajet de retour, Ava semble accueillir la nouvelle avec froideur. Le soir, Ava décide de constater l'état de son œil, en peignant la limite de son champ de vision en faible luminosité.

Le lendemain, Ava participe à un cours de char à voile, où elle rencontre Matthias (Baptiste Archimbaud), le fils du moniteur. Plus tard, après son cours, elle fait également la rencontre de Tété (Daouda Diakhaté), qui semble être le nouveau petit ami de sa mère. Dans la soirée, elle aperçoit Juan qui entre dans une supérette après avoir attaché son grand chien noir à l'entrée. Ava décide alors de voler le chien, qu'elle appelle Loupo, et de le cacher dans un placard de son appartement. La jeune fille décrit cet événement dans son journal intime, lorsque sa mère vient la voir pour essayer de la réconforter et lui souhaiter bonne nuit. Ava garde alors la même froideur et apprend qu'elle devra garder sa petite sœur Inès le lendemain, sa mère sortant avec son Tété. De plus, Ava révèle à sa mère qu'elle fait des cauchemars. Le lendemain, alors qu'Inès est en pleurs, Ava la laisse seule pour sortir s'entraîner à marcher les yeux bandés, guidée par Loupo, dans le but de développer ses autres sens, afin de s'habiter lorsqu'elle ne pourra plus voir en faible luminosité. Ava continue à écrire dans son journal. Plus tard, de retour à l'appartement, sa mère, furieuse, la gifle.

Plus tard, en soirée, Ava reprend Loupo avec elle et part se promener sur la plage. Arrivée à un ancien blockhaus, elle attache le chien et se déshabille complètement avant d'aller se baigner, toujours les yeux bandés. Cependant, elle se rend compte que Juan, qui vit dans le blockhaus, l'observe. Ava reste dans l'eau jusqu'à ce que Juan reparte avec le chien. Lorsque la jeune fille suppose que Juan est parti, elle retourne hâtivement au blockhaus pour se rhabiller. Mais elle s'aperçoit que Juan est toujours là à l'observer, et elle prend la fuite.

La nuit, Ava fait d'étranges cauchemars impliquant la mort de sa petite sœur Inès, ses propres problèmes visuels, ainsi qu'une étrange relation sexuelle entre sa mère et Juan. Le lendemain matin, elle aperçoit Tété dans la maison qui espérait voir sa mère, et s'ouvre maladroitement à ce dernier, en lui parlant de ses cauchemars et son désir de mourir. En parallèle, Ava poursuit ses cours de char à voile. Elle profite de ce moyen de déplacement pour revenir au blockhaus, afin de voir si le chien Loupo est là. Elle voit à la place un fusil à l'intérieur du vestige ce qui l'effraie, et la pousse à revenir auprès de son char. Elle sympathise par la suite avec Matthias.

De retour à la maison avec sa mère, Ava découvre Loupo, gisant au sol et couvert de sang. Sa mère tente de le soigner et elle découvre qu'il ne s'agit pas de son propre sang. Plus tard, Ava et sa mère se rendent à un bar et la jeune fille surprend une discussion entre la serveuse, qui n'est autre que Jessica, et le garçon, qui s'était battu avec Juan. Ava comprend que le garçon avec qui Jessica parle a pu s'être de nouveau battu avec Juan. Elle décide de se rendre à nouveau au blockhaus où elle voit Juan, au sol, gravement blessé. Le sang sur Loupo provenait donc de lui, et Ava décide de s'occuper de son état. Cependant, la nuit tombe et la vue de la jeune fille se détériore, l'empêchant de voir correctement pour rentrer chez elle. Elle passe donc la nuit auprès de Juan. Plus tard, elle revient lui fournir de quoi boire, se nourrir et se guérir. Néanmoins, Juan ne semble pas s'attacher à Ava et ne lui parle pas. Ava tente néanmoins de lui provoquer de l'attachement en lui montrant sa poitrine, mais Juan se moque d'elle lorsque des passants voient la scène. Ava rentre chez elle, furieuse.

Le soir, Ava dit à sa mère ce qu'elle pense d'elle, révélant qu'elle ne la supporte plus, et qu'elle la trouve « médiocre ». Par la suite, la jeune fille passe la soirée avec Matthias, et elle lui demande de l'embrasser, ce qu'il accepte nonchalant, et avec peu de tendresse.

Parallèlement, toutes les nuits, Ava continue à peindre l'évolution de son champs de vision, qui se réduit de jour en jour. Consciente qu'elle ne peut plus voir en faible luminosité, elle décide de sortir, guidée par Loupo, qui la ramène au blockhaus où Juan a fait un feu. Ce dernier refuse sa présence, et Ava tente de repartir seule dans la nuit. Le lendemain matin, Juan l'aperçoit sur le sable : la vision de la jeune fille ne lui a pas permis de se rendre bien loin. Ils passent donc la journée ensemble. Tandis que Juan trouve de l'argile, utile pour cicatriser sa plaie, ils décident tous deux de s'en étaller sur le corps, et de voler les vacanciers, en les menaçant avec le fusil du jeune homme. Ils finissent par passer la nuit ensemble, mais sont retrouvés le matin par deux policiers montés, qui passent les menottes à Juan, accusé de détournement de mineur, alors que la mère d'Ava a entre temps déclaré à la police la disparition de sa fille. L'une des policiers ordonne à Ava de prendre ses affaires, mais l'adolescente revient avec le fusil de Juan et menace les deux policiers, qui libèrent Juan et les laissent tous deux partir. Juan et Ava volent une mobylette et s'enfuient pour enfin se cacher dans une discothèque fermée. Juan propose alors à Ava de tout quitter et de s'enfuir avec lui : pour cela, ils doivent récupérer la voiture de Juan, au terrain où la communauté de ce dernier, des gens du voyage, vit. Le lendemain matin, après qu'Ava se soit disputé avec Juan à propos de Jessica, la jeune fille appelle sa mère afin de la rassurer et lui expliquer qu'elle va bien et qu'elle rentrera bientôt. Plus tard, Juan propose à Ava un plan pour s'infiltrer dans le terrain où vit sa communauté, en se faisant passer pour une fille venue aider pour les préparatifs du mariage de Jessica. Ava accepte sa proposition et ils se mettent en route.

Ava parvient à s'introduire sur le terrain et à localiser la caravane de Juan. Après avoir aidé aux préparatifs, elle s'introduit dans la caravane et commence à chercher les papiers de Juan et ses clés de voiture. Elle doit faire vite, car la police est à sa recherche et est parvenue jusqu'au terrain de la communauté de Juan. Cependant, si elle trouve les papiers, elle ne parvient pas à trouver les clés de la voiture. Alors que l'orage éclate et que la police se rapproche, Juan retrouve Ava et ils prennent tous deux la fuite. Alors que la jeune fille est guidée par Juan, ils sont retrouvés par Jessica conduisant la voiture de Juan, à qui elle laisse les clés sans un mot. Juan et Ava montent en voiture et prennent la fuite. Le film se termine sur Ava souriant radieusement à Juan.

Fiche technique
  • Titre : Ava
  • Réalisation : Léa Mysius
  • Assistant réalisateur : Élodie Roy
  • Scénario : Léa Mysius
  • Directeur de la photographie : Paul Guilhaume
  • Ingénieur son : Yolande Descarsin
  • Costumes : Élisa Ingrassia
  • Décors : Esther Mysius
  • Montage : Pierre Deschamps, Alexis Meynet (son)
  • Musique : Florencia Di Concilio
  • Casting : Judith Chalier, François Guignard
  • Chefs de file : Joël Carrigou, Sylvain Lacroix et Nicolas Pavageau
  • Production : Patrick Armisen, Jean-Louis Livi, Fanny Yvonnet
  • Sociétés de production : F comme film, Trois Brigands Productions avec la participation de Arte France Cinéma
  • Distribution France et internationale : BAC Films
  • Pays :  France
  • Langue : français
  • Durée : 105 minutes
  • Genre : Comédie dramatique
  • Budget : 2 000 000 €
  • Format visuel : couleur, 1.85
  • Format son : Dolby 5.1
  • Dates de sortie :
    •  France : 19 mai 2017 (Semaine de la critique)
    •  France (sortie nationale) : 21 juin 2017
    •  Suisse : 5 juillet 2017 (Festival international du film fantastique de Neuchâtel 2017)
Distribution
  • Noée Abita : Ava
  • Laure Calamy : Maud
  • Juan Cano : Juan
  • Tamara Cano : Jessica
  • Daouda Diakhate : Tété
  • Baptiste Archimbaud : Matthias
  • Franck Beckmann : l'ophtalmologiste
  • Ismaël Capelot
  • Valentine Cadic : une des filles du service au mariage
  • Stéphane Durieux : Policier mariage.
Production Scénario

Il s'agit du scénario de fin d'étude de la réalisatrice, pour le département scénario de La Femis en 2014. Le scénario, élaboré avec le concours de Paul Guilhaume, a par la suite gagné le Prix Arlequin du Prix Sopadin Junior. Le film est parti d'une vision : « J'avais l'image du début ; un chien noir qui court sur la plage, l'idée de mystère, un néoréalisme qui bascule dans le film de conte et presque le film de genre ». Par ailleurs, lors de l'écriture, Léa Mysius était victime de migraines ophtalmiques, l'obligeant à écrire dans le noir. C'est de là que traiter la maladie dégénérative appelée rétinite pigmentaire lui est venue, tout en souhaitant faire un parallèle avec la vague noire en France et la montée de l'obscurantisme, apportant au film un « côté politique ». La cinéaste ajoute que le film met en avant le conflit de génération avec la relation mère-fille, et qu'il s'agit « d'une histoire d'amour avant tout ».

Le chien joue pour la réalisatrice un rôle de « guide » pour l'héroïne qui se construit et grandit. Le chien noir avait déjà été exploité dans son deuxième court-métrage, Les Oiseaux-tonnerre, et elle souhaitait aller plus loin sur ce sujet avec Ava. Elle affirme mettre dans son film beaucoup d'éléments personnels, sans pour autant faire du film un biopic : « Les décors sont les lieux de mon enfance et les personnages et les situations sont inspirés de choses que je connais et que j'ai lues, vues ». Le personnage de Juan quant à lui est inspiré d'un gitan que la réalisatrice a connu dans son collège, alors que ce dernier se faisait rejeter par les professeurs et les élèves,,.

Casting

Noée Abita est l'actrice qui obtient le rôle d'Ava. Après s'être renseignée dans une agence de comédiens, il lui est proposé de passer le casting pour le film avec une amie. Elle passe l'audition le premier jour, et la réalisatrice affirme que lorsqu'elle « est entrée dans la pièce il y a quelque chose qui a changé ». Il n'a donc pas été difficile pour la réalisatrice de trouver son actrice. Cependant, trouver l'interprète de Juan a été plus complexe. Elle entre« On a vu environ trois cents personnes, et on l'a trouvé à côté de Bordeaux  »prend de faire un long casting sauvage dans une cinquantaine d'aires de gens du voyage autour de Paris, et dans le Sud de la France, .

Musique

La musique originale est composée par Florencia Di Concilio.

Des extraits musicaux sont aussi inclus dans le film:

  • She Ain't A Child No More de Sharon Jones.
  • Passacaglia Della Vita de Rosemary Standley et Dom La Nena.
  • Sabali d'Amadou et Mariam.
Accueil Critique

Lors de sa sortie nationale, le film est plutôt bien accueilli par la critique presse avec une moyenne de 3.5/5 (pour 22 critiques), et 3.3/5 par les spectateurs sur Allociné (le jeudi 22 juin). Parmi les bonnes critiques, Culturopoing.com souligne notamment que le film « révèle une actrice et confirme une réalisatrice », Le Figaro reconnaît un « premier long-métrage parfaitement maîtrisé », tout comme L'Humanité, qui voit en Ava « un premier long métrage fascinant et riche de promesses ». Les Inrockuptibles note notamment, concernant l'esthétique, que « le film s'autorise des moments plus relâchés de pure beauté plastique et sensuelle ». Enfin, Télérama affirme que le film est« un festival des sens, que la mise en scène décuple, en déployant musique (de la contrebasse percutante à l'envol d'une mélopée électro hispanisante, la BO est un régal !), couleurs saturées, élans et effets de ruptures ».

Parmi les critiques mitigées, Bande à part regrette un film qui « souffre par endroits de quelques baisses de tension, le spectateur reste toujours captif de la beauté du cadre et de la lumière  », et Première fait un parallèle avec le film Grave : « Là où Grave réussissait à sidérer par son propos franchement transgressif sur les plaisirs de la chair, Ava ne parvient pas à rendre complètement tranchant son discours sur la liberté –des esprits et des corps ».

Parmi les critiques les plus négatives, c'est le manque de nouveauté qui est souligné, notamment avec les Cahiers du cinéma, qui affirme que « Le film a beau afficher son penchant pour l’étrangeté, il désamorce lui-même ce qui pourrait, à chaque fois, le guider vers un ailleurs. Rien de nouveau sous le soleil » ; tandis que Le Dauphiné libéré reproche à Léa Mysius sa difficulté « à éviter les clichés qui guettent ». Quant à Ouest-France, il voit « le discours sur la liberté un peu trop simpliste et les fulgurances graphiques un peu trop sages pour convaincre totalement ».

Entrées

Au cours de sa première semaine de sortie (du 21 au 27 juin 2017), Ava se positionne 15e au box office français en réalisant 36 167 entrées, dont 17 716 à Paris,. La semaine suivante (du 28 juin au 04 juillet), le film finit à la 20e place avec 21 663 entrées.

  •  France : 75 766 entrées
Palmarès Récompenses
  • 2014 : Prix Sopadin Junior du Meilleur Scénario - Prix Arlequin (lauréat)
  • 2017 : Semaine de la critique - Prix SACD
Nomination
  • 2017 : Festival International du Film de Münich (Allemagne) : CineVision Competition
Références
  1. ↑ « Ava de Léa Mysius », sur semainedelacritique.com (consulté le 7 mai 2017)
  2. ↑ « Sélection de la 56e Semaine de la critique », sur semainedelacritique.com (consulté le 7 mai 2017)
  3. ↑ « Programme des projections », sur semainedelacritique.com, 9 mai 2017 (consulté le 9 mai 2017)
  4. ↑ « Ava », sur allocine.fr (consulté le 9 mai 2017)
  5. ↑ François Aubel, « Cannes 2017: Léa Mysius, au nom d'Ava », sur lefigaro.fr, 21 mai 2017 (consulté le 7 juin 2017)
  6. ↑ a et b Laure Croiset, « Léa Mysius: "Ava, c'est une histoire d'amour avant tout" », sur toutlecine.challenges.fr, 20 mai 2017 (consulté le 7 juin 2017)
  7. ↑ a et b « Anecdotes du film Ava », sur allocine.fr (consulté le 7 juin 2017)
  8. ↑ « Ava (2017) », sur cinezik.org (consulté le 30 juin 2017)
  9. ↑ « Critiques Presse pour Ava », sur allocine.fr, 21 juin 2017 (consulté le 22 juin 2017)
  10. ↑ « LE TOP20 - CLASSEMENT HEBDOMADAIRE FRANCE - DU 21 AU 27 JUIN 2017 », sur jpbox-office.fr (consulté le 29 juin 2017)
  11. ↑ « Ava (2017) - JPBox-Office », sur jpbox-office.fr (consulté le 6 juillet 2017)
  12. ↑ « LE TOP20 - CLASSEMENT HEBDOMADAIRE FRANCE - DU 28 JUIN AU 04 JUILLET 2017 », sur jpbox-office.fr (consulté le 6 juillet 2017)
  13. ↑ JP-Boxoffice.com ; Page du film Ava consulté le 3 août 2017.
  14. ↑ « Rétrospective du Prix Sopadin Junior », sur prix-scenariste.org (consulté le 7 mai 2017)
  15. ↑ « Palmarès 2017 », sur semainedelacritique.com, 25 juin 2017 (consulté le 7 juin 2017)
  16. ↑ (en) « Ava », sur filmfest-muenchen.de (consulté le 3 juillet 2017)
Liens externes
  • (en) Ava sur l’Internet Movie Database
  • Ava sur Allociné
  • Ava sur Unifrance
  • Ava sur Bac Films
  • Portail du cinéma français
  • Portail des années 2010


Twitter
 
Facebook
 
LinkedIn
 
 

 
 

WhmSoft Moblog
Copyright (C) 2006-2017 WhmSoft
Tous Droits Réservés