Articles De Jardin
Articles De Jardin
articles de jardin, articles de jardinage, articles de jardin leclerc, articles de jardinerie, articles de jardin à vendre, articles de jardinage pas cher, articles de jardin pas cher, articles de jardin chez carrefour, articles de jardinage en ligne, articles de jardin belgique.
 
Obtenir de Microsoft
Libérez l'Animation
Windows 10
Xbox One
4K / HDR
 
 
 
Pages Mobiles Accélérées
Articles De Jardin
Page d'Accueil

Royaume Uni
Royaume Uni
 
 
Retourner en Arrière

Smartphone









Libérez l'Animation VR / AR
Jouez pour révéler des images 3D et des modèles 3D!
 
Android app on Google Play
 
vlrPhone / vlrFilter
Projet de softphones à très faible consommation, radiation et débit, avec le support de l'audio spatial, des décalages de fréquence et des communications ultrasonores / Filtre Audio Multifonction avec Télécommande!



 

Images de Ville, Images de Voyage, Images Sûres

Howto - Comment Faire - Réponses Illustrées

 

Jardin
Pour les articles homonymes, voir Jardin (homonymie). Un jardin est un lieu durablement et théoriquement aménagé où l'on cultive de façon ordonnée

Voir Article Wikipédia

Pour les articles homonymes, voir Jardin (homonymie). Jardin japonais

Un jardin est un lieu durablement et théoriquement aménagé où l'on cultive de façon ordonnée des plantes domestiquées ou sélectionnées.

Sommaire
  • 1 Étymologie
  • 2 Définition
  • 3 Les différents types de jardin
  • 4 Les styles de jardins
  • 5 Les éléments du jardin
  • 6 Les bâtiments du jardin ou le jardin dans le bâtiment
  • 7 Les jardins en France
    • 7.1 Protection à titre patrimonial de certains parcs et jardins
  • 8 Notes et références
  • 9 Annexes
    • 9.1 Bibliographie
    • 9.2 Articles connexes
    • 9.3 Liens externes

Étymologie

Le terme jardin est attesté au XIIe siècle au sens de « terrain, généralement clos, où l'on cultive des végétaux utiles ou d'agrément » (Grand mal fit Adam, éd. H. Suchier, 88). Il remonte à un gallo-roman *hortus gardinus (autrement *HORTU GARDINU, gardinium étant attesté au IXe siècle en latin médiéval), ce qui signifie littéralement « jardin entouré d'une clôture », composé du latin hortus « jardin » et du vieux bas francique *gart ou *gardo « clôture » (d'où l'ancien français jart, gart « jardin » et le russe город, gorot). Le terme vieux bas francique, langue non attestée, est reconstitué d'après le vieux haut allemand gart, garto « jardin », l'ancien néerlandais gaert et le gotique garda. Cette étymologie suggère que le jardin se doit d'être clos pour être protégé de l'extérieur et bien entretenu à l'intérieur.

Le mot s'est diffusé dans les autres langues romanes à partir du français jardin, ainsi qu'en anglais (garden) via le normand gardin, semblable au picard gardin.

Définition

Au sens actuel un jardin comprend 3 composantes qui sont simultanément présentes :

  1. la notion d'aménagement durable de l'espace : dans, proche ou extérieur à l'habitation, clos ou délimité, aménagé d'équipements hydrauliques, d'entretien, d'aides à la végétation comme les pots horticoles, de circulations, de meubles, d'objets d'art, de constructions fonctionnelles ou décoratives. L'aménagement a généralement un caractère pérenne car les jardins sont spécialement destinés à cultiver des plantes vivaces, des arbres, qui sont durablement présents, mais les jardins peuvent aussi être saisonniers dans les pays à saisons marquées, ou fugaces.
  2. la notion de culture des végétaux signifie que les végétaux ont pour le moins été sélectionnés intentionnellement, naturalisés, ou plus communément sont des plantes qui ont subi une domestication, l'objet de nombreux jardin est l'étude, la conservation ou la production de végétaux ou de sous produits végétaux. Ces végétaux peuvent être des fleurs, des légumes, des arbres fruitiers ou d’ornement, des plantes médicinales ou utilitaires. Le terme jardin est également accepté pour un espace clos constituant un décor entièrement minéral typique du jardin japonais, où la notion de culture des végétaux est repoussée à l'environnement..
  3. la notion d'ordonnance qui signifie qu'un jardin est toujours organisé.

Les jardins sont attestés dans toutes les zones de domestication des plantes où ils sont des lieux plus sophistiquées que les champs ou les près. La question du lien entre jardin et sédentarisation est complexe, il existe des formes rudimentaires de jardins chez les nomades... alors de nombreux sédentaires ne jardinent pas et bétonnent leur jardinets. La règle esthétique quasi unique des jardins de climat méditerranéen était, depuis les origines, l'alignement. Elle est restée inchangée jusqu'au XIXe siècle dans les jardins perses. La règle des jardins chinois est l'évocation. L'ordonnance des vergers et potagers en planches ou carrés est justifiée par les besoins d'entretien, sanitaire et de production.

Une friche n'est pas un jardin, même si elle est un ancien jardin à l'abandon. La notion de jardin suppose un minimum d'attention, y compris pour ce qu'il est convenu d'appeler jardin sauvage ou naturel qui sont des jardins où on laisse pousser des plantes spontanées.

Les différents types de jardin Conservatoire botanique national de Brest. Potager de Bagatelle.

On peut classer les jardins par leurs destinations, qui peuvent être mixtes :

  • Production : de légumes ou de fruits, on dit alors « jardin potager » ou « verger ». Dès la révolution néolithique proche orientale, les jardiniers cultivent également des plantes parfumées, condimentaires, médicinales, tinctoriales, utilitaires. Le mot jardin est utilisé pour les champs de théiers. L'anthropologue anglais Jack Goody a décrit et analysé la place occupée par la culture des fleurs au sein de nombreuses sociétés ou communautés, le plus souvent dans des parcs et des jardins.
  • Éducation, conservation, recherche : conservatoire, jardin d'acclimatation, « jardin botanique » réunissant des collections de plantes à des fins scientifiques. Les premières collections de plantes importées dateraient de l'Égypte antique ; la plupart des capitales européennes créent entre le XVIe et le XIXe siècle leurs jardins botaniques, dont l'intérêt est lié à l'exploration du globe (accélération de la globalisation), à la révolution scientifique du XVIe siècle, et à la révolution économique du XVIIIe siècle.
  • Décoration, spectacle, délassement : « jardin d'agrément », jardin public. L'opposition « jardin d'agrément » et jardin « utilitaire » est moderne : depuis l'origine des jardins, l'essentiel de l'agrément d'être dans un jardin était les plaisirs des sens, les parfums, récolter et manger de bons fruits, s'asseoir dans une ombre reposante, écouter les oiseaux et les bruits des feuillages... Par un lent processus qui commence en Europe sous la Renaissance (invention de l'imprimerie, vue perspective de jardins, invention des aciers pour les outils de coupe, déplacement des jardins vers le nord de l'Europe), le terme « agrément » prend un sens purement visuel et le jardin devient un projet pictural. Aujourd'hui, faire un jardin est reproduire une image de jardin, les images dominantes en cours de mondialisation sont le Frontyard et le Backyard, devant la maison (jardin pour être vu) et derrière la maison (jardin privé avec terrasse qui se dote actuellement de serres chaudes dans les pays à hiver froid), invariablement associés aux pelouses stériles, dévoreuses d'eau, d’engrais et de désherbants.

On parle de parc et non plus de jardin quand il s'agit d'un jardin étendu et clos.

On peut aussi les classer par leur situation :

  • dans l'habitation, il s'agit d'un jardin d'intérieur (véranda ou jardin d’hiver) ;
  • attenant à l'habitation, il devient un lieu d’habitation non couvert typique du climat méditerranéen depuis les premiers villages sédentaires du croissant fertile : cour intérieure (impluvium, péristyle de l'Antiquité) ;
  • accessible depuis l'habitation : potagers et vergers urbains et suburbains ;
  • attenant à un palais, un château, un bâtiment officiel, une ancienne usine, un musée, le jardin perdra sa fonction de production pour devenir un décor comme le jardin à l'italienne des villas toscanes, puis les grands jardins de l'époque classique qui sont conçus comme une mise en scène théâtrale ou picturales (« jardins anglo-chinois ») ;
  • regroupés, dans le cas des jardins collectifs et familiaux (autrefois appelés « jardins ouvriers ») et gérés par une association.

D'autres jardins, de par leur composition, leur configuration, certains aspects techniques, ont des objectifs particuliers tels que :

  • Jardin médiéval
  • Jardin tropical
  • jardin écologique
  • Jardin sauvage
  • Jardin xérophile
  • Jardin suspendu
  • Jardin de toiture (à ne pas confondre avec la toiture végétalisée)
  • Jardin auto-fertile
  • Jardin de pluie ou jardin pluvial
Les styles de jardins

On distingue classiquement :

  • le jardin persan et les jardins moyen-orientaux remontent à la plus haute Antiquité, aux premiers jardins humains, terrassés, géométriquement ordonnés autour d'un bassin : les jardins suspendus de Babylone ont façonné l'imaginaire méditerranéen antique.
  • le jardin espagnol ou hispano-mauresque, sensuel et parfumé, en est la continuation pendant le Moyen Âge sous l'impulsion des agronomes andalous.
  • le jardin maniériste, le jardin symbolique, le jardin toscan, s'enrichissent à la Renaissance de statues, grottes, labyrinthes, lourdement chargés de références antiques ou alchimiques.
  • le jardin à la française inspiré des jardins de l'Italie du nord ; André Le Nôtre, jardinier du roi de France et de Navarre Louis XIV, lui donne une dimension monumentale et le normalise.
  • le jardin à l'anglaise, ou « anglo-chinois » : ses courbes, creux et bosses, fabriques et ruines théâtrales, imitation de la nature sauvage, désordres apparents et sa variété végétale sont une réaction au formalisme du jardin classique à la française. Il ne s'agit que d'une rupture apparente, le jardin romantique est un spectacle visuel au même titre que les jardins classiques.
  • le jardin à l'italienne, caractérisé notamment par des rocailles et des bassins, les jardins de la Riviera.
  • le jardin chinois est un micro univers, un monde en miniature.
  • le jardin japonais exprime une esthétique savante de la perfection combinée au respect de la nature.
Les éléments du jardin Jardin à Castelo Branco, au Portugal.
  • bordure mixte
  • étang ornemental
  • exposition solaire
  • haie
  • labyrinthe
  • nain de jardin
  • parterre
  • pelouse
  • pente
  • pépinière
  • potager
  • rocaille
  • sentier
  • tas de compost
  • verger
  • treillage, palissade, espalier
Les bâtiments du jardin ou le jardin dans le bâtiment
  • cabane
  • fabrique de jardin
  • kiosque
  • patio
  • pavillon
  • pergola
  • orangerie
  • véranda
  • serre
  • gloriette
  • rotonde
  • sur une terrasse ou un simple balcon
  • sur un mur : mur végétalisé, treillage
  • sur un toit : jardin suspendu
Les jardins en France Le jardin partagé de la rue des Thermopyles dans le 14e arrondissement de Paris.

En 2009, pour les Français, le jardin est la deuxième « pièce » la plus importante de la maison, juste après le salon, mais devant la cuisine ! Un Français sur quatre considère en effet que l'adoption de comportements plus écologiques passe d'abord par un habitat plus vert et des villes plantées d'arbres. Plus de la moitié des propriétaires de jardin déclarent utiliser des techniques de traitement naturel sans pesticides ou engrais chimiques, récupérer les eaux de pluie ou encore composter leurs déchets organiques.

Selon Noé-Conservation, les jardins français couvrent plus d’un million d’hectares ; c'est 4 fois la superficie totale de toutes les réserves naturelles, ce pourquoi cette ONG encourage à y protéger la biodiversité et en particulier les papillons (considérés comme bon indicateur de biodiversité), qui ont, par exemple, au Royaume-Uni décliné de 71 % en 20 ans. Ce taux étant proche de ceux constaté dans la plupart des pays industriels et agricoles d'Europe de l'Ouest. Des jardins écologiques et des jardins communautaires apparaissent en Europe notamment depuis les années 1990, notamment dans les écoquartiers, mais pas uniquement.

Évolutions futures : Selon une étude prospective à 10 ans (financée par l'association Promojardin, qui a porté sur les jardins et leur place dans la vie des Français en 2020, leur statut ne devrait pas beaucoup évoluer, restant important voire devenant plus important encore, leurs valeurs de refuge, source de détente, d'intimité et d'oxygène mais aussi de vie familiale restant privilégiés.
« Les Français recherchent dans le jardin privatif, une intimité et une personnalisation qui les valorise dans leur environnement social », notamment en ville. Ils apprécient aussi les espaces verts publics, avec trois éléments nouveaux qui émergent ou se confortent : une partie terrasse, conviviale, intégrant un espace repas, suivie d’une zone plutôt réservée aux loisirs et aux enfants, puis un potager mixte : fruits et légumes et espace plus naturel. La présence d'un point d’eau (bassin, petite mare à vocation environnementale), voire, parfois, d’une piscine semble désirée.
Dans l'aménagement et le choix des plantes, selon l'enquête, la naturalité prend et prendra de l'importance, et le jardin sera plus densément végétalisé (avec l'aide de bacs, pots, massifs, haies, plantes grimpantes, etc.) en réponse aux « nouvelles aspirations environnementales », avec une préférence pour les graminées et fleurs sauvages, mais avec également une place pour les plantes aquatiques, aromatiques ou médicinales. Le concept de jardin devrait enfin aussi tendre à coloniser l'enveloppe de la maison avec les toitures végétalisées et murs végétalisés ou le principe du mur végétal.
Néanmoins, la rose reste en 2011, selon cette enquête, la fleur préférée des Français, et les tons rouges seraient les préférés dans le jardin.

Protection à titre patrimonial de certains parcs et jardins Grotte dans le parc du vicomte de Bona-Dona (époque style baroque), en région Champagne-Ardenne (France).

Fin 2007, 2 034 parcs et jardins étaient protégés (dont 579 classés et 1 455 inscrits) au titre de la loi du 31 décembre 1913 des monuments historiques. Les propriétaires (quoique les jardins puissent faire l’objet de propriétés multiples) sont surtout privés. La campagne « Visitez un jardin en France » a été l’occasion de découvrir des jardins privés ou publics, historiques ou contemporains, parcs floraux ou botaniques. Le souci d’une meilleure connaissance des jardins et celui de leur caractère historique se sont révélés beaucoup plus tard que celui des éléments plus « classiques » du patrimoine : monuments, objets d’art. Le terme de jardin n’apparaît pratiquement pas dans les arrêtés de protection du XIXe siècle et très peu avant 1920. C’est même plus généralement des années 1930 que datent beaucoup d’arrêtés de protection de parcs ou de jardins. Ils sont alors identifiés, nommés, mais rarement décrits.

Chaque premier week-end de juin depuis 2003, le Ministère français de la Culture et de la Communication organise un événement à l'échelle nationale : Rendez-vous aux jardins, durant lequel de nombreux jardins sont ouverts au public, qui peut exceptionnellement les visiter.

Notes et références
  1. ↑ a, b et c Site du CNRTL : étymologie de jardin
  2. ↑ Selon une enquête réalisée par l’Unep-Ipsos début 2009, sur un échantillon de 603 personnes représentatif de la population nationale française âgée de 25 ans et plus selon la méthode des quotas.
  3. ↑ Site de l'ONG Noé Conservation
  4. ↑ Page sur les jardins et les papillons
  5. ↑ Le jardin dans 10 ans (synthèse d'une étude prospective de l'association Promojardin] et Accès (payant) à l’étude
  6. ↑ association loi de 1901 interprofessionnelle sans but lucratif, rassemblant en 2010 180 entreprises du secteur du jardinage et de la piscine et de l’animal de compagnie, pour la promotion du jardinage et du cadre de vie
  7. ↑ Données chiffrées à l’occasion de la manifestation « Rendez-vous aux jardins » organisée du 30 mai au 1er juin 2008.
Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie
  • Michel Conan, Dictionnaire historique de l'art des jardins, Hazan, 1997, 255 p., ill.
  • Renee Grimaud, La Roseraie de Joséphine et autres jardins merveilleux de l'Histoire, éditions Prisma, 2017, 245 p. (lire en ligne)
Articles connexes
  • Jardinage
  • Jardins de la Renaissance française
  • Jardins familiaux, jardins collectifs, jardins ouvriers
  • Jardin potager
  • Jardin thérapeutique
  • Liste de parcs et jardins
  • Jardin paysager
  • Société Nationale d'Horticulture de France (SNHF)
Liens externes
  • Site du Comité des parcs et jardins de France
  • Portail du jardinage et de l’horticulture
  • Portail des espaces verts


Nouveau Testament par les visions de Thérèse Neumann
Nouveau Testament par les visions de Thérèse Neumann
Thérèse Neumann, la plus grande mystique stigmatisée catholique du XXe siècle (elle n'a pas mangé pendant 36 ans sauf des hosties) était régulièrement emmenée par son Ange gardien dans le passé où elle assistait à des scènes de la vie du Christ. A partir de toutes les notes prises par les médecins, les universitaires, les prêtres et surtout les bandes magnétiques du frère de Thérèse Neumann (il avait enregistré les descriptions qu'elle donnait au fur et à mesure, dans ses moments d'extase, y compris ses innombrables propos en araméen), Günther Schwartz a réuni ici la totalité de ses visions. Cet ouvrage non seulement ajoute des détails inconnus aux textes canoniques des Apôtres, mais nous décrit également un Christ que nous ne connaissons pas, un Jésus intime, avec des détails si hallucinants et si précis de sa vie quotidienne qu'on a l'impression de l'accompagner, nous aussi, sur les sentiers de Galilée. Totalement révolutionnaire, unique et bouleversant.

Cliquez Ici pour voir en réalité augmentée

EUR 23,00



Bonsai d'Exception
Bonsai d'Exception
Un livre marquant à l'occasion d'une exposition mémorable de bonsaï d'exception, en présence d'un des plus grands maîtres japonais et d'un créateur italien renommé pour ses bonsaï.

Cliquez Ici pour voir en réalité augmentée



Potager et jardin biodynamiques : Jardiner avec la lune, sans engrais ni produits chimiques
Potager et jardin biodynamiques : Jardiner avec la lune, sans engrais ni produits chimiques
ENVOI SOIGNE

Cliquez Ici pour voir en réalité augmentée

EUR 22,00



Compost en ville - Lombricompostage et petits jardins
Compost en ville - Lombricompostage et petits jardins
Les auteurs abordent ici de faÌ€on pratique le compostage en petits jardins, les principes du compostage collectif, en pied d'immeuble... et nous proposent de les suivre pas ÌÊ pas dans la rÌ©alisation d'un lombricomposteur. Facile d'acc̬s et peu coÌÈteux, sain et propre, le lombricompostage ne demande en effet que peu de place et aucun savoir-faire prÌ©alable. Quelques vers, une couche de liti̬re, un apport rÌ©gulier de dÌ©chets et un peu de patience : la rÌ©ussite est garantie. Ì©pluchures, coquilles d'oeufs, marc de cafÌ©, fruits trop mÌÈrs, restes de repas, fleurs fanÌ©es... nous jetons chaque jour dans nos poubelles des mati̬res prÌ©cieuses ! RecyclÌ©es sous forme de compost, elles deviennent le meilleur des engrais pour nos plantes d'intÌ©rieur ou de jardin. Auteur : Florence Couraud Photographies : CÌ©cile Couraud 96 pages 17 x 24 cm imprimÌ© sur papier recyclÌ© ISBN : 978-2-84221-252-0

Cliquez Ici pour voir en réalité augmentée

EUR 9,90
-EUR 5,60(-36%)


Twitter
 
Facebook
 
LinkedIn
 
 

 
 

WhmSoft Moblog
Copyright (C) 2006-2018 WhmSoft
Tous Droits Réservés